playlink

PlayLink : Mon verdict sur les 4 jeux disponibles

Les nouveaux jeux de la collection PlayLink viennent d’arriver en exclusivité sur PlayStation 4. Je vous livre ici mon verdict sur ces jeux qui se veulent conviviaux et, surtout, jouables avec nos smartphones.


Je vous en parlais le mois dernier lorsque j’ai eu la chance de découvrir ces jeux à l’évenement PlayLink organisé par Sony. Si j’avais pu avoir un bel aperçu de ces quatre jeux, aujourd’hui je vous propose un avis définitif sur cette nouvelle façon de jouer. En effet, oublions les traditionnelles manettes remplacées ici par nos smartphones. Cette idée rend le gameplay accessible à tous et toutes vu que nos chers smartphones font partie de notre quotidien, si ce n’est de notre corps. Avec Qui es-tu ?, Hidden Agenda, Knowledge is Power et SingStar Celebration, la collection PlayLink se veut conviviale et familiale en proposant une expérience multi locale. Verdict ?

Qui es-tu ? 

Le jeu qui mettra vos connaissances sur votre famille et/ou vos amis à dure épreuve. Dans Qui es-tu ? ce sont des sondages et autres questions sur la vie de vos convives qui sont à l’honneur. Fun garanti je vous l’assure. Jouable jusqu’à 6 joueurs, Qui es-tu ? utilise le smartphone à merveille en alternant prise de photos, dessins et quiz. Chaque joueur aura droit à son moment imposant un rythme soutenu et varié dans des décors originaux. Cependant, la compétition est au rendez-vous avec des points à gagner et un classement final. A vous de bien gérer vos Jokers qui vous permettront d’occuper la première place. Honnêtement, je le dis de but en blanc, Qui es-tu ? est actuellement le meilleur jeu PlayLink ! Fun, varié, une direction artistique ultra sympa et une rejouabilité infinie, il n’en faut pas plus pour s’éclater à plusieurs ! Comptez environ 10 minutes de jeu par joueur pour une partie (une partie à 4 dure environ 40 minutes). De quoi avoir le temps de se payer une franche rigolade.

SingStar Celebration

SingStar Celebration signe le grand retour du jeu de karaoké. Exit les traditionnels micros puisqu’ici ce sont les microphones de vos charmants téléphones qui sont utilisés. Au programme 30 titres pour vous égosiller à souhait et casser les oreilles de vos voisins : Britney Spears, Lana del Rey, One Direction, Bruno Mars, etc. Amateurs de chansons françaises, passez votre chemin, seules des chansons internationales sont présentes. Un gros bémol pour ma part, malgré un SingStore présent vous permettant d’augmenter votre collection de morceaux. Pour cela, il faudra débourser 6,49€ pour un album de 5 titres. Jouable jusqu’à 8 huit joueurs, il faudra faire attention à ne pas frôler la cacophonie ! Si l’interface reste la même avec des cases à la bonne hauteur de chant, j’ai trouvé que l’ambiance générale manquait globalement de punch à commencer par le mixage audio de nos voix. Et faut avouer que chanter avec nos smartphones n’est pas franchement fun… Surtout que les microphones étant puissants, les voix des joueurs peuvent se chevaucher. Il est sans doute préférable de chanter chacun son tour ou d’opter pour les micros.

Hidden Agenda

L’enquête policière signée Supermassive Games, les créateurs du très bon Until Dawn, semble poser les bases d’un nouveau genre multi local. Hidden Agenda vous plonge dans un thriller palpitant dont vous devez percer tous les mystères. Le jeu commence avec une scène explosive avant de vous propulser 5 ans après. Oui 5 ans ! Le temps pour l’héroïne d’être promue à la Crim’ et pour le coupable d’être à quelques jours de sa sentence capitale. Votre but sera d’éclaircir les mystères qui rodent autour de cette affaire suite à des révélations troublantes du suspect qui ne cesse de clamer son innocence. A vous de convaincre les bonnes personnes, de prendre parti pour l’un ou l’autre et de démêler tout ce merdier avant l’heure fatale.hidden agenda

Dans les faits, Hidden Agenda est un bon jeu qui vous tient en haleine grâce à ses superbes graphismes, un bon jeu d’acteur et une ambiance terriblement noire. Le gameplay se divise en trois catégories : un choix unanime, des petits QTE lors de phases d’action et une exploration en quête d’indices. Les décisions devront être prises à l’unanimité pour faire avancer le jeu. Exception faite des deux cas suivants : si un joueur utilise une prise de contrôle lui conférant le droit absolu de prendre la décision ou, alors, c’est le joueur qui a été désigné comme étant le plus « courageux » ou le plus « compatissant » en début de chapitre par les autres qui est le seul à pouvoir répondre. De plus, sachez qu’à partir de trois joueurs, certains se verront attribuer des missions secrètes pouvant mettre à mal l’enquête… Bien entendu, Supermassive a pensé une multitude de fins différentes permettant une certaine rejouabilité. Sauf que dans les faits, peu importe vos choix, le mystère principal vous sera révélé rendant l’attrait pour une nouvelle partie un peu obsolète. Comptez environ 2h30 pour une partie et certainement un peu de frustration au bout. Hidden Agenda est loin d’être parfait mais procurera un moment très intéressant tel un film interactif. Une très bonne idée, même si je le trouve un peu cher actuellement, qui pose les bases d’un nouveau genre qui mériterait d’aller un peu plus loin.

Knowledge is Power

La suite spirituelle de Buzz est enfin là ! Etant fan du jeu de l’animateur sarcarstique, j’avais placé beaucoup d’espoirs dans Knowledge is Power. L’ambiance générale du soft est carrément fun et sympa à commencer par le choix du personnage loufoque associé à un superbe selfie personnel : L’homme hot-dog, le Bucheron, le Cosmonaute, etc. Une partie se déroule toujours de la même manière : choix du thème par les joueurs, envoi des pièges sur les adversaires, question, réponse et classement. La série de la petite dizaine de questions est interrompue par 2 épreuves et s’achève avec la grande finale. Les 2 épreuves mettent le tactile à l’épreuve : l’une consiste à associer deux mots ensemble suivant le thème tel « Animal et Film », « Chanson et Artiste », etc. L’autre consiste à swapper le mot à gauche ou à droite suivant sa catégorie telle « Bleu ou jaune », « Écrivain ou peintre »,etc. Enfin, la grande finale. Une pyramide dont il faut atteindre le sommet en premier. Plus vous avez de points, plus vous partirez de haut. La vitesse de votre ascension dépendra de votre rapidité pour sélectionner la bonne réponse. Voilà en somme, une partie dure entre 10 et 15 minutes.

Si l’idée semble bonne et bien réalisée, une impression de répétitivité s’installe rapidement. Le manque de rythme et de diversité dans les épreuves n’aident pas à vouloir enchaîner les parties. Et ce n’est pas les quelques pièges et leurs animations rigolotes qui rattrapent le tout, surtout que nous pouvons pas passer ces petites cinématiques. Ceci dit, les thèmes des questions sont bien variés malgré une grande thématique choisie aléatoirement par partie. Je regrette aussi une épreuve qui peut littéralement chambouler le classement actuel. Dans Knowledge is Power, impossible de perdre des points ou d’en voler à ses adversaires, autant dire que si vous arrivez à la première place à la finale, difficile de ne pas gagner… Vu qu’il suffit de sélectionner la bonne réponse pour grimper tout en haut et remporter la partie. Si une mauvaise réponse signifiait une petite dégringolade, ça ne serait pas la même ! Bref, vous l’aurez compris, ce jeu est loin d’être abouti et semble même être une démo tant le contenu est pauvre. Ajoutez à cela l’absence de jouer en ligne, et le soft perd un intérêt indéniable.


La série PlayLink est loin de proposer une expérience parfaite mais elle a le mérite d’en proposer une nouvelle adressée à tout type de joueurs. Aujourd’hui, chacun dispose d’un smartphone il est donc aisé d’improviser une petite partie de PlayLink entre mis à la maison. J’ai bon espoir que des mises à jour ou de nouveaux titres intéressants s’ajoutent à la collection. A commencer par les prévus : Frantics, Erica ou encore La Planète des Singes. J’ai hâte de voir ce que nous réservent ces futurs titres. Et vous, est-ce que le concept vous plait ? Vous tente-il ? 

Laisser un commentaire