Gran Turismo Sport : Mon avis sur la démo

Après plusieurs années d’absence, Gran Turismo Sport signe le grand retour de la mythique licence de simulation automobile sur PlayStation 4. Alors où le situer dans le contexte actuel ?


Il y a deux ans, j’ai eu l’occasion d’interviewer Kazunori Yamauchi, célèbre créateur de la licence Gran Turismo. J’ai saisi l’opportunité pour lui demander ce qu’il pensait de Forza Motorsport et de Project Cars, concurrents direct de GT Sport. Il m’a sobrement répondu que « les équipes avaient réalisé un excellent travail sur ces jeux ». Plutôt fair-play donc le Kazunori. A l’aube de la sortie de GT Sport, la bataille des simulations automobiles fait rage entre Project Cars 2, Forza Motorsport 7 et GT Sport. Sans compter les autres jeux moins connus ou spécialisés dans une discipline tels Asseto Corsa, F1 2017, WRC 7 ou Dirt 4. Il est grand temps de voir si Gran Turismo Sport a su tirer profit du temps passé au garage pour revenir au sommet de sa gloire.

Un jeu clé en main

La première impression qui se dégage de cette démo c’est la disponibilité du contenu. A peine le jeu lancé, qu’une voiture vous ait offerte aléatoirement. Toujours sympa car ça évite de se retrouver face à un choix réduit de voitures. Quelques épreuves faciles dans l’école de conduite et une deuxième voiture s’ajoute à votre garage. Bref, j’ai joué quelques heures à GT Sports et j’ai obtenu 5 voitures différentes gratuitement. Ci-dessous, ma première voiture :

Cependant, ces voitures ne vous seront pas forcément utiles si vous privilégiez le jeu en ligne. En effet, en fonction, des courses quotidiennes proposées, vous choisirez votre voiture parmi une catégorie donnée. En gros, pas besoin de passer des permis, de gagner 100 courses et d’accumuler assez d’argent pour conduire un véritable bolide surpuissant. Je trouve que ce côté « tout tout de suite » est top, surtout pour une démo.

Un jeu dans l’ère du temps

Une chose qui m’a frappé aussi c’est l’aspect très moderne et actuel du soft. A commencer par le paramétrage de votre écran : luminosité, saturation, HDR… Cela donne clairement envie de posséder une télé 4K et une PS4 Pro ! Surtout quand on découvre la plastique du jeu qui n’a rien à envier au monstrueux concurrent qu’est Forza 7. D’ailleurs, grosse mention spéciale pour le mode photo ! Ultra-complet avec un répertoire de lieux réels pour exposer fièrement vos bolides favoris. Je me suis fait un petit plaisir chauvin avec ma Peugeot RCZ prise Place Vendôme. Regardez-moi ce rendu :

Malgré un menu un peu complexe, ça reste sobre et moderne. J’ai vraiment aimé le côté classe. Rien de bien original côtés menus avec dans le désordre : le mode Campagne, le mode 2 joueurs en écran splitté, l’Ecole de conduite pour apprendre à piloter comme un pro, le mode en Ligne et le mode Courses quotidiennes. Je me suis aussi essayé aussi au mode Drift qui n’est pas sans défaut (la voiture semble glisser) mais procure une dose de fun et de défi supplémentaire.

Un jeu tout public

Oubliez tous les réglages d’antan pour déterminer quel type de rapport vous procurera le meilleur couple ou modifier la portance de la voiture pour améliorer son aérodynamisme et sa tenue de route. Différents paramètres sont directement modifiables en course avec la croix multidirectionnelle. Je trouve que c’est une très bonne idée car certaines vraies voitures disposent de ce genre de paramètres. Répartition des freins ou de la puissance du moteur, certaines assistances électroniques ou encore le mode de consommation d’essence (éco ou plein gaz) – j’avoue ne pas avoir fait attention et être tombé en panne sèche le dernier tour avec ma chère McLaren 650s. Amusez-vous à changer les petits paramètres de votre voiture et vous en ressentirez les effets instantanément.

Côté contenu, le grand nombre de voitures et de circuits avec toutes leurs variations conférera des dizaines d’heures de jeu à ne pas en douter. Ajoutez à cela que l’école de conduite vous donnera du fil à tordre pour obtenir toutes les médailles d’or. Je regrette quand même l’absence de composante sociale façon Driveclub ou même Forza Horizon 3. GT sport est clairement orienté pour l’eSport et les records personnels ! Un petit mot sur la bande sonore et les bruitages carrément réalistes ! Le bruit des moteurs ou encore des pneus qui crissent semblent plus vrais que nature. Petit bémol, j’ignore si c’est une composante de la démo mais aucun dégât visuel lors des impacts… L’usure des pneus est bien présente ceci dit.

Conclusion

N’étant pas un grand fan de simulation de voiture, je dois avouer avoir pris beaucoup de plaisir sur les circuits proposés dans cette démo de GT Sport. Les quelques assistances sont les bienvenues et permettent d’apprécier une conduite sportive sans pour autant se prendre pour Lewis Hamilton (qui a d’ailleurs participer au gameplay design). En tout cas j’ai participé à quelques courses quotidiennes et ma meilleure expérience reste à bord de la McLaren 650s malgré la panne sèche. J’avais vraiment l’impression d’être au volant d’une voiture de sport survitaminé ! Autant dans la conduite qu’au niveau du bruit du moteur. Sans avoir tester Project Cars 2 ou Forza Motorsport 7, je pense sincèrement que ce GT Sport peut tirer son épingle du jeu au vu de l’approche simple et rapide proposée. Plus qu’à attendre sa sortie le 18 octobre en exclusivité sur PlayStation 4.

A noter que les vidéos ont été enregistrées par moi-même. Ce sont des rediffusions de mes gameplay que j’ai ajoutées à la chaîne YouTube de TryAGame.

Laisser un commentaire