Windjammers : Mon avis sur la bêta PS4

23 ans après sa sortie sur borne d’arcade et console Neo-Geo, le nerveux Windjammers revient du côté de chez Sony. Dévoilé dans la plus grande des surprises lors du PlayStation Experience en décembre dernier, la bêta fermée du jeu vient de s’achever. Découvrez mon avis sur le grand retour de Windjammers sur PlayStation 4.


Alors qu’un ersatz très moyen nommé Disc Jam a vu le jour au mois de mars dernier, le jeu original de duel de frisbee Windjammers renaît de ses cendres sur PlayStation 4. Un jeu de sport nerveux et déjanté pour des duels endiablés. J’ai eu la chance de pouvoir jouer à la bêta fermée pour mon plus grand bonheur. N’ayant jamais joué à l’opus originel, je vous livre ici brièvement mon avis après quelques heures de jeu. Et pour se faire une idée précise de quoi je vais parler, rien de tel qu’un bon trailer  :

Le principe du jeu est simple : gagner le duel en deux sets gagnants. La partie se déroule sur un petit terrain disposant d’un « filet » et de « cages » et prend la forme d’un mélange entre un match de volley et une partie de palet. Pour marquer des points, deux options s’offrent à vous : soit vous faites passer le frisbee derrière votre adversaire, comme un but de foot, ce qui vous rapporte entre 3 et 5 points, soit vous faites tomber le frisbee du côté adverse qui permet de comptabiliser 2 points. Un set se termine quand un joueur arrive à 12 points. Le cadre est fixé, passons aux personnages jouables.

Pour ce qui est des joutes dans Windjammers, un choix très limité de six personnages aux caractéristiques différentes s’offrent à vous. Deux attributs distincts des plus classiques : vitesse et puissance. Plus votre joueur est rapide moins il tape fort et d’après le jeu, les persos « légers » sont pour les débutants tandis que les « lourds » sont réservés aux experts. Personnellement, j’opte souvent pour un perso léger voire moyen qui sont selon moi plus pêchus. De plus, chaque personnage dispose d’un super pouvoir permettant des supers lancers, façon Tir de l’aigle et compagnie. On a le terrain, les lanceurs, place maintenant au jeu à proprement parler.

Le gameplay est très bien foutu et c’est sans aucun doute le point fort du jeu. Dans les faits, seulement deux actions sont réalisables : lancer la galette « normalement », c’est-à-dire à l’horizontal, ou la lancer en cloche pour lober votre adversaire. Cela parait simple sur le papier mais que nenni. Le jeu dispose d’un timing très serré et d’une précision chirurgicale. En effet, avant de lancer le frisbee il faut déjà le rattraper en appuyant sur une touche de lancer juste avant qu’il n’arrive dans vos mains, ou en direction de celui-ci pour effectuer une glissade et l’intercepter. Le frisbee repartira aussitôt de vos mimines avec une puissance proportionnelle à votre sens du timing.

Là où ça devient vraiment intéressant c’est la gestion de la trajectoire du frisbee, et dans ce secteur, les rebonds sont vos meilleurs amis ou pas. De plus, il est possible d’insuffler un effet courbé à votre lancer. Si le lancer reste la partie facile du gameplay, la difficulté réside vraiment du côté de la réception. Un bon positionnement, un bon timing et une bonne lucidité pour le choix de la direction forment les clés de la victoire.

Il est vrai que les parties s’enchaînent rapidement et ne se ressemblent pas. Ceci dit, pour y avoir joué quelques heures, Windjammers semble pour moi trop rébarbatif. Alors d’accord le contenu du jeu final sera plus étoffé avec notamment un mode Arcade et un intrigant mode Infinite ainsi que deux mini-jeux, mais nous savons tous que le cœur du jeu réside à gagner des matchs classés en ligne pour atteindre la meilleure ligue possible. Puis seulement 6 personnages et 6 terrains… avouez que c’est plus que léger quand même !

Personnellement, je trouve que le jeu ne jouit pas assez de la technologie actuelle hormis la HD et le framerate permettant un timing serré. J’aurais aimé voir quelque chose de plus lisse visuellement (façon Ultra Street Fighter II), un mode 2v2 aurait été la bienvenue et une bande sonore plus marquante. Je n’ai rien contre l’idée de ressortir un vieux jeu au goût du jour mais rien n’empêche d’innover un minimum. Certains terrains proposent des variantes ajoutant un caractère aléatoire au match, je trouve qu’il devrait y en avoir beaucoup plus de cet acabit car cela rajoute une grosse part de fun.


Vous l’aurez compris, j’ai passé quelques heures très sympathiques sur Windjammers mais de là à me procurer le jeu il y a un gouffre tant le jeu est simpliste et répétitif. Aucune date de sortie officielle est annoncée mais il est fort probable que nous verrons débarquer Windjammers cette année sur PlayStation 4 et Ps Vita à un prix raisonnable je l’espère.

 

2 commentaires sur “Windjammers : Mon avis sur la bêta PS4”

    1. Ah bah ça confirme ma pensée effectivement. Je ne connaissais pas ce jeu et c’est le sentiment que j’ai eu.
      Merci pour le commentaire 🙂

Laisser un commentaire