Voyage au Japon : Une semaine à Tokyo !

Vous le savez, j’ai eu la chance de visiter le Japon pendant quinze jours avec mon frère. Vous étiez nombreux à suivre mon périple sur les réseaux sociaux. Au travers plusieurs articles, je vous livre un résumé de tout ce que j’ai fait en deux semaines au pays du soleil levant. Un voyage à la croisée de la culture moderne et des traditions nippones. Récit.


Dans un souci de clarté et de simplicité, je vous résumerai ce que j’ai visité dans chaque ville. En gros, j’ai fait 5 jours à Tokyo, 4 à Kyoto, 1 à Nara/Koyasan, 2 à Osaka et pour finir les 2 derniers jours à Tokyo. Le programme était chargé afin de pouvoir voir un maximum de choses. Et comme il est impossible de tout voir ou tout faire, je vous dirais à la fin ce que j’aurais aimé faire. Armé du Lonely Planet « L’essentiel du Japon », j’ai pu découvrir des endroits incontournables comme des lieux atypiques moins connus. Il y a tant à dire et à raconter que ce serait beaucoup trop long sur une seule page. Je vais donc rédiger un article par ville visitée et on commence tout de suite avec Tokyo!

Tokyo : La folie des grandeurs dans toute sa splendeur

Tokyo regorge de quartiers à l’identité forte tels que Shibuya et son célèbre carrefour ou Akihabara et son atmosphère électrisante.  La première nuit fut courte à cause du décalage horaire. Autant en profiter et visiter le marché Tsukiji, hélas ce jour-là, le marché était fermé… Ce n’était que partie remise, nous avons pu arpenter le plus grand marché de poissons, et autres fruits de mer, du monde le dernier jour de la quinzaine et se délecter de thon rouge fraîchement pêché (promis c’était la dernière). Ce marché est incroyable et l’activité est impressionnante. A faire absolument!

Parmi tous les quartiers incontournables que nous avons visités, nous nous sommes promenés dans le Yanaka. Petit coin non loin de Ueno, perdu dans le temps avec une multitude de temples plus beaux les uns que les autres, aux jardins magnifiquement bien entretenus. Une balade d’environ deux kilomètres à travers de petites ruelles au calme presque absolu. Au croisement de deux d’entre elles, un cèdre de l’Himalaya majestueux ! Magique.

Pour éviter d’écrire un énorme pavé ennuyeux, voici un tour d’horizon des quartiers où je me suis rendu et leurs principales attractions touristiques.

  • Shibuya : son carrefour qui se transforme carrément en place piétonne pendant une minute à chaque feu vert, ses innombrables disquaires et ses magasins de mode.
  • Akihabara : des Game Center de plusieurs étages tous les 20 mètres, des magasins de mangas, figurines et toute sorte de goodies à perte de vue ainsi que des vendeurs de pièces détachées électroniques en tout genre.
  • Shinjuku : moderne et bien animé la nuit avec des Game Centers et un grand nombre de restaurants et bars, Kabukicho le Quartier Rouge de Tokyo (les rares hommes noirs présents dans la rue vous proposeront des massages par des jolies filles avec happy ending).
  • Roppongi : un quartier en plein essor avec le Roppongi Hills et la Tokyo City View de la Mori Tower (panorama au 51e étage d’un gratte-ciel de 238m), un restaurant considéré comme une institution car Quentin Tarentino s’est inspiré du décor pour Kill Bill (c’était sympa mais un peu surfait).
  • Ikebukoro : super animé avec une rue remplie de Game Center, le Lab1 (magasin style Fnac) comportant le plus grand nombre de références au monde, l’attrait principal reste le complexe Sunshine City et son observatoire Sky Circus situé au 60e étage à 251m de hauteur de la tour Sunshine 60. Vous y trouverez même l’aquarium le plus haut du monde dans une tour voisine.
  • Ueno : son parc aux nénuphars géants, le musée national de Tokyo très intéressant qui retrace l’histoire du Japon.
  • Asakusa : quartier traditionnel de Tokyo avec le célèbre temple rouge Senso-ji.
  • Harajuku : le sanctuaire Meiji-Jingu (un peu décevant) et son parc Yoyogi parsemé d’imposants Torii en vieux cèdre Thaïlandais, Takeshita-dori une rue piétonne commerçante avec de nombreux glaciers, Omote-sando l’artère principale du quartier avec des enseignes de luxe comme les Champs-Elysées, un resto de Gyoza réputé très sympa.
  • Odaiba : le néo-Tokyo par excellence, accessible avec le monorail via le Rainbow Bridge, célèbre pour son Gundam taille réelle sauf qu’il a été enlevé en mars pour être remplacé cet automne, Joypolis sorte de parc d’attractions en intérieur avec des expériences virtuelles ou sensations « fortes » (jouer à un jeu de voiture au sein d’une véritable Subaru ou RX-7 par exemple).
  • Nakano : autre quartier geek connu pour sa Mandarake Tower et le Nakano Broadway où vous trouverez à peu près tout de l’univers manga/jv.

Par ailleurs, une excursion au Mont Fuji étant incontournable, nous nous sommes rendus à Kawaguchiko en bus au départ de Shinjuku (une galère pour trouver la gare routière parmi toutes les gares). Expérience plutôt mitigée car le lac de Kawaguchiko n’est pas sublime… Heureusement, il faisait beau et l’absence de nuages nous a permis de contempler le majestueux Mont Fuji. Je recommanderais plutôt d’aller à Hakone qui propose apparemment plus de choses à voir.

Ci-dessous une galerie de photos en vrac plus ou moins belles (la lumière du Japon est une plaie pour les photos) :

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Un mot sur la bouffe quand même. On s’est régalé de beaucoup de ramens, gyozas, sushis et autres tempuras pour vraiment pas cher. On a eu une seule mauvaise surprise c’était les tako-yaki. On a mangé ça sans savoir ce que c’était… des espèces de beignets farcis au poulpe avec une sauce salée et mayo + les copeaux de bonite séchée. Beurk!

Il y a une liste de choses que j’aurais aimé faire mais pour diverses raisons que je n’ai pas pu :

  • Centre de Tokyo avec sa gare principale ainsi que Ginza
  • Prendre un bain dans un Onsen
  • Faire un tour de kart dans Tokyo
  • Le musée Ghibli
  • Excursion à Nikko

Mon récit de vie tokyoïte s’achève ici. Je vous retrouve très vite pour la suite de mes aventures au Japon ainsi que sur mon compte Twitter pour un concours inédit. J’espère que la lecture fut intéressante, n’hésitez pas à commenter pour dire ce que vous en pensez ou même demander des informations.

1 commentaire sur “Voyage au Japon : Une semaine à Tokyo !”

Laisser un commentaire