Quelle platine vinyle choisir ?

En tant que néo-collectionneur de vinyles, je me devais de vous proposer un petit résumé des différents types de platine vinyle que l’on trouve sur le marché. Aujourd’hui, le marché du vinyle revient en force et bon nombre d’entre vous souhaiteraient surement acquérir une platine. Mais quelle platine vinyle choisir parmi un marché bien rempli ? Voici un petit résumé de ce que vous pourrez trouver en fonction du type de platine et de votre budget.


Sachez qu’il existe un tas de critères que l’on retrouve à travers la pléthore de modèle de platines vinyles : le type de bras (tangentiel, droit, en S,…), pré-amplifiée ou non, avec un port USB, entrainement direct ou par courroie, bref vous l’aurez compris c’est un joyeux bordel dans lequel il est facile de se perdre. Ici, je vais simplement vous proposer des platines vinyle pour différents budget en fonction de leur technologie : l’automatique, la semi-automatique, la manuelle et l’USB. Ceci dit, nous retrouvons quelques marques récurrentes dans plusieurs gammes telles que Thorens, Rega, Ion, Technics, Pro-Ject entre autres.

Personnellement, je possède une Technics SL-DL5 qu’une amie m’a gentiment donnée. Automatique à bras tangentiel et à entrainement direct, fabriquée entre 1982 et 1984, elle est plutôt unique avec son design contemporain. Je dispose d’un pré-ampli stéréo afin d’exploiter pleinement ses capacités. Etant un peu vieille, je devrais sans doute changer la cellule pour obtenir une meilleure qualité sonore. Voici deux photos de la bête avec le vinyle de l’OST de Mafia III:

N.B: Les platines proposées ne sont que des exemples, à vous de peser le pour et le contre. Par ailleurs, j’ai choisi de vous mettre les modèles vendus par Son-vidéo.com car c’est un des sites avec des descriptions les plus complètes.

Les platines vinyles automatiques

Comme son nom l’indique, celle-ci sont entièrement automatisées. Pas besoin de toucher le bras, elles fonctionnement comme une chaîne hi-hi : vous posez le vinyle, vous sélectionnez le format de lecture et reste à appuyer sur « Play » et hop c’est parti. A la fin de la lecture, le bras se repositionnera tout seul et le moteur s’arrêtera. Certaines platines disposeront même d’une fonction « Repeat » permettant de réécouter la face sans bouger de son canapé. Si ce type de platines présente une simplicité et des avantages certains, il perd le charme de manipuler le bras et de choisir le morceau de votre choix instantanément. Voici deux platines vinyles automatiques au très bon rapport qualité/prix:

  • Dual CS 410 : 139€ (pour les fainéants qui veulent écouter des vinyles en soirée)
  • Thorens TD 170-1 : 359€ (très bon rapport qualité/prix avec une cellule de qualité)

Les platines vinyles semi-automatiques

Celles-ci disposent d’un fonctionnement très proche des manuelles à la seule différence qu’à la fin de la lecture, le bras se relève et le moteur s’arrête. Ce système évite le bruit souvent agaçant du bras qui saute en fin de lecture. Vous aurez donc le loisir et le plaisir de poser le bras où bon vous semble. En général, il suffit de lever le bras pour que le moteur se lance et de le reposer pour l’arrêter. Les platines semi-automatiques sont réservées en général aux audiophiles :

Les platines vinyles manuelles

Ce sont les platines vinyles les plus communes, de l’entrée de gamme au haut de gamme, elles sont plus que représentées. Comme leur nom l’indique, elles sont entièrement manuelles. Au design sobre et épuré, ces platines font preuve d’une fiabilité hors-norme. Parfait pour un premier achat, vous n’avez que l’embarras du choix :

Les platines vinyles USB

Sans aucun doute, le système le plus simple et le moins onéreux, les platines vinyles USB profitent de votre ordinateur pour lire et numériser vos galettes noires via un logiciel gratuit. Disposant d’un pré-ampli intégré et d’un branchement USB en sortie audio, fini les grosses installations avec ampli et grosses enceintes. A noter que les platines USB sont en majorité semi-automatiques.

  • Ion Classic LP : 99€ (simple et élégante pour un petit prix)
  • Sony PS-LX300USB : 149€ (design sobre, parfait pour numériser vos vieux vinyles)
  • Teac TN-300 : 299€ (équipée d’une bonne cellule permettant une bonne qualité sonore)
  • Audio Technica AT-LP120 USB-HC : 299€ (sans doute le meilleur rapport qualité/prix pour une première platine manuelle)

Les platines vinyles Bluetooth

Avec l’avènement de la technologie Bluetooth, certains constructeurs en profité pour l’intégrer à leur platine vinyle. Une bonne idée quand on sait que les enceintes Bluetooth fleurissent dans les foyers. Simple et efficace, écouter vos vinyles sans l’inconvénient des câbles apparents ou devoir se procurer de nouvelles enceintes. Voici trois platines pour tout budget :

Personnellement, j’aimerais changé ma platine automatique pour une manuelle (ou semi-automatique) comme la Rega Planar 1 ou Pro-Ject 3 Record Master finition palissandre. Je vous déconseille les (rares) platines à bras tangentielles comme celle que je possède bien qu’elle dispose d’une meilleure stabilité dans le sillon. Le charme de manipuler le bras et d’entendre le crépitement lorsqu’on le pose reste pour moi un des nombreux plaisirs de la platine vinyle. Enfin, je ne pourrais conseiller qu’une installation optimale avec une platine, un pré-ampli, un ampli et des enceintes de qualité pour profiter de la meilleure qualité sonore possible. Sachez aussi que si la plupart des platines possèdent une sortie stéréo RCA classique, certains modèles récents proposent une sortie optique.


En espérant que ce petit article vous aidera à y voir un peu plus clair. Pour être exhaustif, il aurait fallu parler des cellules mais vu l’importance de cet élément, il faudrait un article à part entière. Pour plus d’informations, vous pouvez faire un tour sur le site spécialisé maPlatine.com.

2 commentaires sur “Quelle platine vinyle choisir ?”

Laisser un commentaire