TFGA N°4 : Où sont les femmes ? Avec leurs gestes plein de charme!!

Le voici enfin, mon TFGA! En retard, c’est tout moi ça… Même à la naissance j’étais en retard! Établir ce classement n’est pas facile car j’aime les femmes plus que tout et dès qu’il est possible de jouer avec une héroïne je n’hésite pas! Après un rapide tour dans ma mémoire de geek, j’ai retenu les cinq personnages féminins qui m’ont le plus séduit. Miroir mon beau miroir dis moi quelles sont les heureuses élues de ce classement?


Numéro 5: Aurora du sublime Child of Light.

Aurora et Igniculus

Petite fille fragile et un peu gauche, elle se retrouve malgré elle dans une épopée digne des meilleurs contes de fées. Vêtue simplement d’une robe de fillette, ornée d’une magnifique couronne trop grande et d’une épée flamboyante, Aurora m’a séduit par son innocence à relever les défis de sa formidable quête. Quête qu’elle parcourra avec son inséparable ami Igniculus. Une petite boule de lumière aux précieux conseils. S’en suivra de nombreuses rencontres incongrues qui la mènera au bout de sa destinée…

Numéro 4: Peach dans Super Mario bros 2.

Princesse Peach

Et oui! Comment laisser cette somptueuse princesse hors de ce classement? Sans elle et sa légendaire connerie imprudence à se faire kidnapper par un méchant aussi gros que laid, notre héroïque plombier amoureux n’aurait pas connu autant d’aventures extraordinaires! Elle m’a donc séduit avec son vol plané qui permettait de narguer les petits ennemis en restant quelques secondes en l’air avant de leur jeter un super navet en plein tronche! Puis, pour une fois qu’elle n’est pas là pour juste faire la poire de service qui se fait enlever coup sur coup… Autant en profiter!

Numéro 3: Maya la Sirène dans Borderlands 2.

Maya la Sirène

Seul personnage féminin jouable du jeu (sans les DLC), elle allie parfaite grâce, puissance et destruction. J’ai tout de suite été sous le charme! Avec sa beauté naturelle un peu sauvage, elle peut tantôt faire une attaque dévastatrice tantôt soigner ses congénères. Et les combinaisons des différents fabricants d’armes font parfaitement ressortir ses formes sexy. Le tout surplombé par une chevelure bleutée tirant sur le violet lui donnant un air sévère autrement dit B-A-D-A-S-S! Et avouons-le, son pouvoir de retenir les ennemis dans une bulle avant de les faire exploser en petits morceaux a un côté sadique très jouissif!

Numéro 2: Lara Croft dans tous les Tomb Raider.

Lara Croft en 2014

Dur de pas la mettre en numéro 1! Mais comme j’aime pas faire comme tout le monde, je la relègue numéro 2! Pas besoin de présenter cette icône du monde vidéo-ludique qui affole les joueurs et joueuses depuis 1996. Vingt ans l’année prochaine! Malgré des débuts aux formes cubiques et aux mouvements restreints, Lara Croft est toujours restée la même aventurière sexy qui ne recule devant aucun danger. S’affinant d’année en année et loin d’être frêle et farouche, elle brave les défis sans sourciller! Elle agit toujours pour le bien. Sa curiosité et son intuition sont sans doute ses meilleures armes. Capable de tuer un ours à l’arc, de monter une falaise avec un seul bras ou encore de résoudre une énigme complexe (oui je l’idéalise un peu), elle reste la femme parfaite… pour Nathan Drake! Je rêve d’un cross-over…

Numéro 1: Max Caulfield dans Life is Strange.

Max Caulfield

Voilà une entrée fracassante! Directement propulsée à la première place, je suis littéralement tomber amoureux de cette toute nouvelle héroïne (c’est grave vous croyez?)! Max Caulfield, jeune lycéenne de 18 ans qui intègre un prestigieux établissement réservé aux élèves de Terminale. Introvertie, timide, artiste, un peu dans la lune, Max a toutes les caractéristiques de la jeune sympa qui choisit ses ami(e)s. Détestant la superficialité, c’est une jeune fille simple qui ne se conforme pas aux moules de la société. Elle assume son choix d’appareil photo polaroïd et n’hésite pas à prendre des photos originales ou « choc ». Puis elle découvre qu’elle a un super-pouvoir: celui de remonter le temps! Avec, elle décide de faire le bien et d’éviter des catastrophes. Enfin, elle écoute de la très bonne musique donc comment ne pas résister à la tentation?

Hors classement car non-jouables: Elizabeth dans Bioshock Infinite, The Boss dans Metal Gear Solid 3.

bioshock_infinite___elizabeth_and_songbird_by_elindiriel-d5yoyfj

Elizabeth car elle est très jolie et nous aide malgré son petit doigt coupé et la connaissance de la fin de l’aventure. Puis j’aime beaucoup son animal de compagnie SongBird. 

The Boss

The Boss car elle est blonde et qu’elle a trop la classe! Puis sans elle, pas de Revolver Ocelot ou de Big Boss! Donc pas de Solid Snake! Et, surtout, la fin de Metal Gear Solid 3 est juste incroyable: le combat final dans la fôret avec la musique Snake Eater chanté par Cynthia Harrel… Inoubliable! RIP The Boss…


Voilà donc ce classement qui se termine. J’espère vous retrouver pour un prochain #TFGA dont vous pouvez lire les classements d’autres blogueurs ici. Merci à Alex-Effect (@_Alex_Web_) pour ses encouragements et son idée de TFGA.

NB: mea culpa, je n’ai toujours pas fini The Last of us Remastered donc je n’ai sans doute pas pu inclure Ellie dans ce classement. Faut dire qu’en difficulté « réaliste » cela demande du temps et du courage.

5 commentaires sur “TFGA N°4 : Où sont les femmes ? Avec leurs gestes plein de charme!!”

    1. Merci beaucoup! Ton classement est top aussi! C est vrai que j ai mis dans le classement les personnages jouables mais je pense qu on est tous les 2 d accord sur l importance d Elisabeth et et The Boss! 😉

  1. Quelle sacrée première participation avec des visages encore non citées 🙂

    Je crois qu’en effet que placer Max aussi haut est grave ^^ … ou pas ! Perso j’attends de finir son aventure avant de me faire un avis, mais c’est vrai que le début est très prometteur.

    Quant à Aurora, je n’ai pas joué à Child of Light, par peur d’être rebuté du côté enfantin trop prononcé, notamment dans les dialogues. Maiiis je me dit que finalement, c’est peut-être une erreur 🙂

    Merci de ta participation en tout cas, monsieur le 21ème contributeur !

Laisser un commentaire