TFGA N°5 : Mes manettes tant adorées

Cette fois-ci, je ne suis pas en retard! Me revoilà donc pour mon deuxième TFGA! Sur une proposition de Majora’s Mark relayée par le papa des TFGA Alex Effect, j’exposerai mon top 5 de mes manettes préférées. Un classement qui nécessite, à mon sens, de nombreuses heures de jeu passées sur différentes consoles. Alors quelles sont les heureuses élues de ce classement qui ont donné de leur personne pendant plusieurs années à subir de grosses pressions, des chocs, de la sueur, de la poussière et de fausses accusations?


Numéro 5: la manette de la NES par Nintendo03514798-photo-manette-de-nes

Mais? Que fait cet objet rectangulaire au plastique dur qui rogne les paumes dans ce classement? Tout simplement parce que c’est LA première manette que j’ai eu entre les mains. Parce que c’est l’ancêtre de toutes les autres manettes, parce que sans elle, pas de classement aujourd’hui et parce que sans elle, on aurait pas connu la croix multidirectionnelle aussitôt! Un objet simple: une croix pour diriger, 2 boutons d’action et 2 boutons pour accéder aux menus. Voilà comment tout a commencé. Cette petite manette aux fonctions simples permettait d’interagir aisément avec notre petit plombier en salopette: A pour sauter, B pour courir ou lancer des boules de feu (ou l’inverse). Simpliste certes, mais qui m’a pris beaucoup de mon temps! C’est fou tout ce qu’on pouvait faire en fait, et on n’s’en lassait pas! Tout était tellement plus simple avant… ou pas! Arborant une belle robe grise/noir avec une pointe de rouge, elle définira les couleurs de la marque nippone.

Numéro 4: la manette de la Xbox 360 par MicrosoftVoilla-la-manette-xbox360

La grand firme américaine de Windows aura réussi son pari de s’installer sur le marché des jeux vidéo. Malgré une première console décriée par les puristes, la plupart des joueurs ont finalement cédé à la tentation de la Xbox 360. Reprenant l’idée des 2 joysticks asymétriques de sa grande sœur, cette manette est plus fine, plus petite et plus ergonomique. Au risque de dire une bêtise, il me semble que c’est la première manette sans fil incluse avec une console de salon. Sa « mauvaise » position dans ce classement est due à ses deux points négatifs: sa croix multidirectionnelle et son fonctionnement à pile. En tout cas, Microsoft a proposé une manette parfaitement adaptée aux FPS Online, fer de lance de la console avec Call of Duty Modern Warfare! Les joueurs consoles n’étaient enfin plus en reste face aux joueurs PC obnubilés par leur sacro-saint Clavier/Souris.

Numéro 3 : la Dualshock 2 par SonySONY DSC

Dur de choisir une seule Dualshock! A la fois elles se ressemblent par leur design et leurs fonctionnalités (excepté la 4), et à la fois elles sont différentes car chaque génération propose une nette amélioration. Après de longues minutes d’hésitation et de réflexion devant la page wiki, j’ai finalement choisi la 2 car c’est sans aucun doute celle avec laquelle j’ai passé le plus de temps. Mes mains commençaient à prendre la forme de la manette, c’est pour dire! Plus légère que la première du nom et techniquement plus précise, tout en gardant les mêmes fonctionnalités! Compatible avec trois consoles, ça aurait pu être la manette parfaite. Cependant, selon moi, elle manque de robustesse. Les parties endiablées de Tekken et PES avec les potes en ont laissé plus d’une sur le carrelage carreau. Bon nombre de boutons R et L sont restés coincés laissant la place à la mythique mauvaise foi lors d’une défaite avec un magnifique: « manette de mer**! ».

Numéro 2: la manette de la Dreamcast par Sega20110312011840!Sega-Dreamcast-Cont-n-VMU_1306543409

Et bim! La voilà la dernière manette pensée par Sega! La prise en main est quasi-parfaite! Adaptée pour tous les styles de jeux, c’est la première à proposer des gâchettes dynamiques! Avec un design avant-gardiste, une grande taille pour les grandes mains des grands enfants que nous sommes, des boutons aux couleurs des « Skittles » (cc Alex), un joystick très accessible tout comme la croix multidirectionnelle, de puissants moteurs vibrants et un poids nu plus que raisonnable: elle n’est pas passée loin de la première place. Nostalgie quand tu nous tiens… Je ne pense pas me tromper en disant que Microsoft s’en est inspiré. Une révolution je vous dis! Rappelez-vous les Virtual Memory: ces cartes mémoires en forme de mini-Gameboy pouvant faire office de Tamagotchi. Une carte mémoire avec un écran!! Je me souviens que sur Virtua Tennis, la carte mémoire affichait le match en temps réel avec les graphismes de Pong! Je me rappelle encore de l’ampoule que je me suis faite avec la croix directionnelle en jouant à Marvel vs Capcom 2! Bien sur, il manque sans doute un deuxième joystick pour que tout soit parfait…

Numéro 1: la manette de la Gamecube par NintendoCUBE9

Pour moi c’est LA manette la plus ergonomique! Parfaitement pensée et adaptée à tous les jeux proposés sur la console (excepté Soulcalibur): un bon gros joystick venant se placer sous le pouce associé à un gros bouton A pour la majorité des actions principales, rajoutez deux grosses gâchettes concaves pour fusionner avec vos index, les boutons annexes autour du bouton A, un petit stick C pour faire tourner la caméra, une petite croix multidirectionnelle pour les inventaires et un bouton Z au-dessus de la gâchette gauche et paf ça fait des Chocapic vous avez une manette parfaite! Je ne pense pas que ce soit un hasard si Nintendo a fait en sorte de faire perdurer ces manettes. La présence de ports sur la Wii et maintenant l’adaptateur pour SmashBros sur Wii U… Cette manette est immortelle! Tant d’heures passées dessus, elle n’a jamais fléchi et reste irrépochable. La mauvaise foi glisse sur elle telle une goutte d’eau sur une plume de canard. Puis elle rattrape largement l’incommode manette extraterrestre de la Nintendo 64!


Ce classement touche à sa fin, tant de manettes ne sont pas dans ce classement mais il est dur de faire un choix objectivement affectif. Le débat reste ouvert et je pense que les souvenirs que nous avons avec chaque manette joue un grand rôle dans ce genre de classement. Merci de m’avoir lu encore une fois et encore un grand merci à Alexandre (non pas toi mon frère même si je te dois beaucoup de cadeaux et souvenirs liés aux jeux vidéo) pour cette formidable idée qu’est le TFGA. En attendant le 20 mars pour le prochain, je vous retrouve sur mon blog pour de nouveaux articles!

7 commentaires sur “TFGA N°5 : Mes manettes tant adorées”

  1. Alors là, la manette de Dreamcast m’épate ! Perso je la trouve un poil trop imposante, un peu comme la 1ère manette de Xbox, pour qu’elle soit ergonomiquement agréable … m’enfin, question de goûts ^^ Et ravi de voir 2 places sur 5 consacrées au rétro.

    J’ai été amusé également de lire tes contre-arguments pour la manette de 360, que j’aime beaucoup moi-aussi. Autant les piles m’avaient sauté aux yeux de part leur lourdeur, mais c’est vrai que cette croix directionnelle brille par son inutilité ! Je ne crois pas me souvenir d’un jeu où je l’ai utilisé, lol.

    Merci pour cette nouvelle contribution en tout cas, super top 🙂

  2. Super classement 😉 La manette Dreamcast est vraiment top. J’ai par contre préféré mettre la manette de la PS4 en hommage à l’évolution des dualshock chez sony, chaque itération ayant ses forces et ses faiblesses. Mais c’est vrai que j’ai passé des heures et des heures avec la dualshock 2 entre les mains 😉

  3. Je valide tout ! Sauf la 360… Que je trouve un peu trop « cheap » et finie trop rapidement pour être vraiment dans mon top… La One cependant est d’une qualité « premium » et supérieure… que je préfère !

    Très bon top en tout cas.

Laisser un commentaire