Expo Videogamestory : Une salle d’arcade illimitée

Je profite d’être dans le train qui m’emmène loin de toute vie parisienne pour vous faire un petit article sur l’exposition Videogamestory. Annoncée comme la plus grande exposition sur l’histoire du jeu vidéo mais qu’en est-il vraiment?


Ce à quoi je m’attendais

Qui dit exposition dit culture et donc des histoires, des informations, des pièces de collection et des surprises. Oui, quand je vais voir une exposition quelqu’elle soit, si je resors pas moins con à la fin c’est que c’était inintéressant ou carrément inutile. J’étais donc en droit de m’attendre à un grand musée de consoles de jeux et accessoires en tout genre agrémenté d’anecdotes incroyables à la manière de l’émission de Marcus Retrogameone. En tant que fan de jeux vidéo, rien de tel pour enrichir ma culture vidéoludique et en apprendre un peu plus sur les origines de ma passion.
Un ami m’avait prévenu que je pourrais jouer à des jeux mais je me suis dit: »de toute façon ça va être blindé, j’ai pas envie de faire une heure de queue pour jouer à pong ou pacman ». Par chance, j’ai pu avoir des réductions sur l’entrée donc j’y allais le coeur léger sans gros risques de le regretter. De plus, j’étais pas très motivé pour y aller tout seul donc j’ai profité de la venue d’un ami geek sur Paris pour lui proposer l’invitation. Vous vous doutez bien que je n’ai pas eu à insister pour le convaincre!

Videogamestory: en vrai c’est quoi?

C’est un joli mercredi après midi ensoleillé (oui oui je vous jure qu’il faisait beau et chaud) qu’on a traversé la capitale pour se rendre à cette fameuse exposition. Quarante cinq minutes de métro plus tard et nous y voilà. A ma grande surprise, le parc des expositions est complètement désert. J’en viens même à me demander si je ne me suis pas trompé d’endroit ou de date. On se dirige vers le hall, on croise une ou deux personnes, on arrive devant, pas de queue, on rentre comme dans un moulin après un rapide contrôle de nos billets. Premières impressions: c’est grand, spacieux, vide et il fait chaud, très chaud même! Le plan nous indique que le hall est divisé en trois grandes parties: Passé, Présent et Futur. Chaque période est donc associée à sa génération de consoles et autres bornes d’arcade: quasiment tout en libre service à volonté! Le Flunch des jeux vidéo! Rappelez-vous votre adolescence passée à dilapider des pièces de 10Frcs dans des salles d’arcade obscures… ici les crédits sont illimités! Un rêve devenu réalité effaçant toute trace d’éventuelle frustration lorsque nous ne pouvions dire « oui » à la grande question « Continue? 9…8…7…6… ». En gros, un jardin d’Éden éphémère pour tout passionné qui se respecte.

Ce qu’on peut voir

Toute une série de bornes d’arcade japonaises qui sont jouables, achetables et même louables! Toutes, j’ai bien dit toutes, les consoles créées à ce jour! Il y a même l‘Odyssey (première console de salon commercialisée) en vitrine! Bien entendu, il y a des « coins » pour les grandes franchises comme: Metal Gear Solid, Zelda, Tomb Raider, Sonic pour ne citer qu’elles. Les scénographies sont soignées avec de belles pièces de collection: figurine taille réelle, poster, jeux collector, etc.
De temps en temps, une petite affiche raconte un fait sur la console ou le jeu correspondant. J’ai pu, par exemple, apprendre que les cartouche du jeu E.T. ont été enterrés suite à l’échec cuisant de la licence. Cependant, cette histoire est restée au stade de la rumeur jusqu’à ce que les cartouches soient déterrées il n’y a pas si longtemps.
Vous pourrez aussi voir d’innombrables accessoires avant-gardistes à l’époque de leur création mais, la technologie n’étant pas au point, ils ont connu un désarroi commercial.
L’exposition se termine sur des stands de sociétés qui vendent leur projet de jeux en streaming comme Orange par exemple. Et par l’inévitable librairie et stand de goodies.

A quoi j’ai joué?

Bien entendu pas tout! Mais avec mon pote, on a joué aux incontournables. Sur bornes d’arcade: Space Invaders, Metal Slug, Street fighter II et IV, Dondon Pachi, Virtua Tennis, Out Run et des jeux moins connus. Sur consoles (dans le désordre) : Pacman, Duck Hunt avec le Zapper orange, Asterix et Obelix, Shinobi, Destruction Derby, Bubble Bobble, Wipeout, Mario Kart Double Dash, Sonic, Goldeneye, Zelda Ocarina of time, SuperMario Bros 3, Tomb raider (premier du nom), Kinect sports et on a fini par l’Oculus Rift. Cette liste n’est pas exhaustive car je ne me souviens pas de tout.

En conclusion

J’ai passé environ trois bonnes heures avec mon binôme à me remémorer des bons souvenirs de mon enfance et de mon adolescence. Cette exposition est l’occasion de pouvoir rejouer à des vieux jeux et revivre l’expérience différemment. Je vous avouerai que je ne suis pas un grand fan du retrogaming même si j’adore l’objet en lui même. Jouer sur une borne d’arcade faut dire que c’est quand même jouissif! Cela m’a donné envie d’acquérir de vieilles consoles juste pour la collection.
Malheureusement, il y a des jeux absents notamment en arcade tels que: les Time Crisis, Sega Rally, Moto GP, NBA Jam, Virtua Striker et j’en passe. Peut être que j’en demande trop mais vu le prix de l’entrée et l’autoproclamation de « plus grande exposition sur l’histoire des jeux video », on a le droit d’être exigeants!
Alors à qui s’adresse cette exposition? Aux personnes comme moi qui ont envie de rejouer à des jeux avec nostalgie le temps d’un après-midi. A des papas geek qui ont envie de partager et transmettre leur passion à leur marmot. A des néophytes qui ont envie de découvrir les premiers jeux vidéo. Enfin, à ceux qui veulent tester l’Oculus Rift.

Je mets quelques photos (pardon pour la qualité mais mon vieux Galaxy S3 n’est pas très bon lorsqu’il fait sombre):

image

image

image

image

image

image

image

image

image

image

image

image

Et un petit bonus venu du futur: mon pote jouant sur une harpe sans corde avec un capteur de mouvement style kinect

image

1 commentaire sur “Expo Videogamestory : Une salle d’arcade illimitée”

  1. Une excellente exposition et un très bon moment passé avec son binôme! J’en garderai de très bons souvenirs!
    Dommage que le concept ne se généralise pas: Bar + accès à des jeux arcades en illimités, ça ferai fureur! ^^

Laisser un commentaire